RSS

De l’urgence à contribuer à la production de notre nourriture dans nos villages

18 Oct
La tentation du local

La tentation du local

Se nourrir est un besoin vital mais il induit un mode de vie qui interagit sur les conditions d’accès à la nourriture.

Aujourd’hui, des gens sont mal ou pas nourris alors que des volumes énormes de denrées alimentaires sont gaspillés.

Deux manières d’appréhender le sujet se présentent à nous.

La première est provoquée par les images des invendus des grandes surfaces promis à la destruction.

En réaction, certains, dont des grandes enseignes de la distribution, proposent et organisent le recyclage des invendus, vers les personnes sans ressources.

La ségrégation sociale érigée en vertu ?

De facto, ceux, à qui sont destinés les invendus, n’ont pas d’autres choix que de se nourrir de ce que d’autres n’ont pas voulu acheter.

A cela s’ajoutent les restes de la restauration, notamment scolaire, qui atteint des niveaux inquiétants, alors que, pour certains enfants, le repas de la cantine est le seul « vrai » repas.

Un constat s’impose :

Celui de l’inadéquation de l’offre avec les conditions de la satisfaction des besoins.

La question de la sécurité alimentaire ne peut se résumer en terme d’offre et demande.

 

 

 

 

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :