RSS

04 Fév

Poète, rédactrice, correctrice, écrivain, photographe

J’ai parcouru la nuit à grandes enjambées

Franchi le pont des heures couchées

La nuit est amicale, elle sourit à la vie

Cachée sous les étoiles, et puis,

Elle a une allure folle dans sa robe ajustée

Son corset bleu marine et ses douces ballerines

Je l’ai suivie marchant à pas silencieux

Sur ses traces fuyantes de danseuse invisible

Et me voilà debout sur une crête noire

Un si drôle de perchoir, où je ne pense plus

Mais laisse traverser les comètes en goguette

Quelques anges déchus aux ailes harassées

Moi je suis sans fatigues, mais aussi sans idées

Une tête noctambule, ballon hydrogéné

Qui implosera peut-être en laissant dériver

Une petite luciole espiègle et inspirée !

View original post

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 4 février 2013 dans journal

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :